Mieux vaut préparer votre demande de parrainage avec soin. Autrement, son traitement risque d’en être sérieusement retardé. Voici cinq bonnes choses à savoir à ce propos.

Une demande de parrainage étant conforme aux exigences en vigueur, ça se prépare! Autrement, les couples qui négligent de le faire pourraient avoir une bien mauvaise surprise.

En effet, les autorités canadiennes de l’immigration ont tendance à retourner par la poste les demandes incomplètes à leurs expéditeurs. Parfois, ce retour de courrier leur parvient plusieurs semaines après l’envoi de la demande initiale, ce qui peut être fort décourageant.

Pour éviter le plus possible que cela ne vous arrive, voici cinq choses à garder à l’esprit lors de la préparation de votre demande de parrainage. La liste ci-dessous n’est pas exhaustive.

Les renseignements ci-dessous vous sont fournis à titre informatifs et ne constituent pas un avis juridique. Les voici donc en rafale.

  1. Choisir la bonne trousse

En ce qui concerne les couples, il existe actuellement trois types de trousse de demande de parrainage sur le site web d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (« IRCC »).

Il s’agit de :

  • La trousse de demande pour le parrainage d’un époux
  • La trousse de demande pour le parrainage d’un conjoint de fait
  • La trousse demande pour le parrainage d’un partenaire conjugal

Pour en savoir plus sur la définition des termes : époux, conjoints de fait et partenaire conjugal, consulter le glossaire d’IRCC.

  1. Présenter les bons documents

Si vous êtes mariés, IRCC demande à ce que vous présentiez un certificat de mariage ou toute autre preuve que votre mariage est bien et bel enregistré auprès des autorités gouvernementales. IRCC n’accepte pas les attestations de mariage, tel que le papier bleu ou vert qui est délivré au Québec.

Si vous êtes des conjoints de fait, IRCC vous demande de démontrer que vous avez vécu avec votre tendre moitié pendant 12 mois consécutifs. Pour IRCC, « consécutifs », ça veut vraiment, vraiment dire pendant 12 mois d’affilée. Pour le démontrer, IRCC demande, notammment, de fournir des preuves d’adresse commune, tel un bail, des factures de télécommunications, d’électricité, etc. Bref, de fournir des factures affichant l’adresse commune du couple, et ce, sur une période d’au moins 12 mois de suite.

Si vous êtes des partenaires conjugaux, IRCC recommande de démontrer que vous entretenez une relation amoureuse depuis au moins un an, mais qu’il ne vous est pas possible de cohabiter avec votre conjoint. Cette dernière catégorie concerne, notamment, des conjoints de même sexe présents dans des pays où leur relation est interdite.

  1. Présenter des photographies

Une image vaut mille mots. Cette phrase peut paraître clichée, mais elle prend tout son sens en matière de parrainage.

En effet, une demande de parrainage est généralement la seule procédure d’immigration qui exige que des photographies puissent être soumises en guise de preuve de l’existence, de l’authenticité et de la continuité d’une relation amoureuse.

Depuis l’avènement des téléphones intelligents munis d’une caméra, les autoportraits (« selfies ») peuvent d’ailleurs se porter à la rescousse de votre demande de parrainage.

  1. Présenter les témoignages de vos proches

Les paroles s’envolent, mais les écrits restent. Voilà un autre cliché qui retrouve tout son sens en matière de parrainage.

En effet, les témoignages écrits de votre entourage pourraient être déterminants lorsque les agents d’immigration responsables de votre dossier prennent une décision quant à savoir s’ils croient ou non à l’authenticité et à la continuité de votre relation amoureuse.

Ce que vos parents, amis vos collègues de travail ont à dire sur votre relation amoureuse compte normalement pour beaucoup.

  1. Payer les frais exigibles

Omettre de payer les frais d’immigration exigibles pourrait également contribuer au ralentissement du traitement de votre demande de parrainage.

Au 31 octobre 2017, selon IRCC, les personnes intéressées à parrainer leur tendre moitié devaient débourser les montants suivants :

  • Frais de parrainage : 75 $
  • Frais de traitement pour le demandeur principal : 475 $
  • Frais relatif au droit de résidence permanente : 490 $

La liste ci-dessus, n’est pas exhaustive.

Conclusions

En résumé, voici les cinq bonnes choses à savoir pour espérer réussir votre demande de parrainage.

Il est souvent préférable de :

  • Choisir la bonne trousse
  • Présenter les bons documents exigés par les autorités canadiennes de l’immigration
  • Présenter des photographies
  • Présenter des témoignages écrits de votre entourage
  • Payer les frais exigibles avec le montant exact.

Vous êtes intéressés d’en apprendre plus sur les demandes de parrainage? Joignez-vous à notre nouveau groupe Facebook en démarrage dans lequel vous pourrez poser vos questions, ainsi que trouver des trucs et astuces afin de maximiser les chances de réussite de votre demande.

J. Reynaldo Marquez, avocat
1980, rue Sherbrooke Ouest
Suite 700
Montréal, Québec, H3H 1E8
Ligne directe : 514 907-9323
rmarquez@wmr-law.ca

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s